Armoiries-Virnot

De gueule à quatre noix d'or
d'Hozier: armoiries de Pierre Virnot

aussi: d'azur à quatre écailles de tortues d'or posées deux à deux


d Hozier-Virnot

Virnot-armes-allies

«  Attention à l’utilisation de l’Annuaire des familles qui était rédigé avec les informations venant des familles et parfois des descendances ont été volontairement « oubliées » ; il faut toujours avoir recours à l’état-civil, d’autant plus que l’on peut vérifier par nous-mêmes sur le Site des ADN ; il faut aussi se méfier en ce qui concerne le prénom usuel qui peut être souvent au 19° s le dernier prénom, parfois le second ; en principe pour les prénoms et la date de naissance  les actes de naissance qui peuvent être rédigés jusqu’à 3 jours après l’évènement, l’ordre et l’orthographe sont parfois contredits dans l’acte de mariage ; on ne peut pas mettre toutes les variantes dans une généalogie et tout référencer serait au détriment de la masse d’informations que l’on peut engranger dans nos bases. Si l’on veut changer l’orthographe d’un nom il n’y a qu’une seule solution : la rectification d’état-civil ; au 19° siècle il y a eu beaucoup de rectifications de complaisance car ce n’est pas parce qu’une famille modeste, non noble, avait un nom écrit en plusieurs parties au 18° s que l’on peut de son propre chef l’écrire selon l’usage ancien ; de toute façon cela ne ferait, sans jugement, qu’alimenter des ouvrages que je possède sur la Fausse Noblesse et la Noblesse d’apparence ; en généalogie on ne trompe pas les chercheurs ! Depuis quelques années, le Bottin Mondain  exige des preuves par actes d’état-civil et cela devrait être étendu au Livre des Familles où il y a, en plus, des filiations fausses ou douteuses. » Philippe Rammaert

« Il faut nettoyer les arbres généalogiques faits à l’époque contemporaine de filiations non appuyées par des documents et les blasons qui n’ont pas de fondement ! L’une des références dans la Région est l’Armorial de 1696 et les recueils de Sceaux, à défaut de lettres patentes d’anoblissements voire de reconnaissances de noblesse qui souvent cachent des anoblissements. Si l’on donne un blason à une famille il faut indiquer la source : à défaut on tombe dans le snobisme de la Généalogie Desurmont où des blasons ont été attribués sans aucune preuve à des familles de la bourgeoisie industrielle de Roubaix-Tourcoing qui n’en ont très certainement jamais possédé ! Pour les Delebecque j’ai vu dans les tableaux un blason avec un heaume et des lambrequins qui sont de pure fantaisie. Les familles de Roubaix-Tourcoing étaient rarement bourgeois de Lille et à ma connaissance il n’y a pas d’enregistrement d’armoiries pour notre Région, mis à part l’Armorial des Rois de l’Epinette, dont François Boniface a prouvé l’imposture des noms anciens grattés pour les remplacer par des familles bourgeoises plus récentes. » Philippe Rammaert
Retour